Foire aux questions

Chauffage

  • Si vous envisagez aujourd'hui de moderniser votre ancien chauffage, voire d'acquérir un tout nouveau système de chauffage, il est normal que vous soyez préoccupés par les coûts. Mais de quels facteurs dépendent ces coûts ?

    Quels sont les composants utilisés dans le cas de nouveaux chauffages

    Quelle que soit votre priorité, il existe de nos jours un modèle de chauffage adapté à presque toutes les préférences. Chaque modèle influe toutefois nettement sur le prix, et les coûts liés à l'acquisition, au montage et aux frais de fonctionnement doivent également être pris en considération. Sans compter les dépenses occasionnées par le démontage et le recyclage de l'ancien chauffage.

    Les coûts varient fortement en fonction du modèle de chauffage

    En général, l'éventail de coûts des différents modèles de chauffage est très large. En ce qui concerne les énergies renouvelables par exemple, les coûts d'acquisition sont plutôt élevés dans un premier temps. Mais en réalité, ce type de chauffage s'amortit déjà au bout de quelques années et, de plus, il est subventionné. Dans les nouvelles constructions, les pompes à chaleur sont très demandées et se situent dans le segment de prix moyen. Par contre, les coûts sont plus élevés pour les chauffages à combustibles solides, par ex. les chauffages à pellets.

    Précisions concernant les coûts de montage des chauffages en Suisse

    Les dépenses liées à l'installation d'un chauffage peuvent varier, et par conséquent, les coûts de montage peuvent être très différents selon les modèles. Les autorisations éventuelles, l'aménagement des sources de chaleur et le coût de la main d'œuvre des installateurs jouent un rôle tout aussi important.

  • Il faut prévoir des dépenses supplémentaires en plus des coûts liés à l'acquisition et au montage. Il existe d'une part des coûts d'exploitation et des coûts liés à la source d'énergie, d'autre part des frais d'entretien occasionnés par le technicien ou le ramoneur. Selon le modèle du chauffage, les travaux réalisés par l'installateur diffèrent souvent. Alors que les pompes à chaleur nécessitent relativement peu d'entretien, les chauffages mazout gaz et pellets requièrent un entretien régulier.

  • Il est impossible de donner une réponse globale à cette question. Dans ce cas, il faut inclure en particulier les coûts occasionnés pendant toute la période d'utilisation d'un chauffage, qui est généralement de 20 ans. Surtout pour l'achat de chauffages plus chers. Ces derniers ne s'amortissent qu'au bout de plusieurs années et sont donc moins coûteux à long terme. D'autres modèles semblent moins chers sur le moment, mais exigent finalement des investissements plus importants en raison de divers travaux d'entretien ainsi que des combustibles nécessaires. Bien entendu, c'est à vous qu'il appartient de choisir la variante préférée. Mais il est conseillé, avant de prendre la décision définitive, de tenir compte de tous les aspects et de peser aussi bien les avantages que les inconvénients.

  • Dans les foyers suisses, de nombreux chauffages sont obsolètes et gaspillent de l'énergie. Il existe en effet diverses possibilités permettant de moderniser les chauffages et de préserver l'environnement.

    Quelles sont les options disponibles pour moderniser un chauffage ?

    Convertir le chauffage à la technique de condensation.

    Si vous avez un chauffage mazout ou gaz et souhaitez conserver ce type de combustible, il est recommandé de faire contrôler votre chaudière. Les anciennes chaudières surtout peuvent encore être des chaudières à température constante qui, selon les normes actuelles, sont considérées comme très inefficientes. Même les chaudières basse température plus économiques, de plus en plus utilisées depuis les années quatre-vingt, ont également été dépassées entre temps par une technique de condensation encore plus récente. C'est pourquoi il est conseillé de regarder l'installation existante à la loupe.

    Moderniser le chauffage à l'aide des installations solaires

    Cette alternative est possible, que vous souhaitiez garder l'ancienne chaudière ou en acquérir une nouvelle. Compléter un chauffage par une installation solaire est une solution attractive pour différentes raisons. Ces installations complètent par exemple largement la production d'eau chaude sanitaire (jusqu'à 60 % d'économies) de même que le chauffage (jusqu'à 30 % d'économies).

    Modernisation du chauffage en changeant de système

    Vous souhaitez éventuellement changer entièrement de système de chauffage ? En ce qui concerne les chauffages mazout ou gaz et les chauffages par accumulation, différentes techniques sont recommandées. Par conséquent, les pompes à chaleur ou les chauffages à pellets peuvent, entre autres, s'avérer des choix adéquats.

  • Si l'ancien chauffage fonctionne encore, l'été est la saison la plus propice pour moderniser un chauffage. En effet, renoncer au chauffage pendant la saison hivernale (même provisoirement), s'avère particulièrement désagréable. Il est donc conseillé de tenir compte de l'âge du chauffage et de prévoir la modernisation de manière aussi précise que possible. Si un chauffage a plus de 20 ans, les économies d'énergie éventuelles sont généralement très importantes. Vous le constatez vous-même : avec un peu de prévoyance, vous pouvez déterminer vous-même à quel moment la modernisation doit avoir lieu et comparer les offres en détail. De cette manière, vous êtes parfaitement préparé pour moderniser votre chauffage !

Pompes à chaleur

  • Les ressources de combustibles fossiles de notre planète se raréfient, les prix énergétiques augmentent. Quoi de plus logique donc que de rechercher des méthodes nouvelles, durables et inépuisables de production énergétique ? La source de chaleur la plus propre et la plus sûre se trouve directement devant votre porte ! Utilisez à l'aide d'une pompe à chaleur l'énergie accumulée dans la terre et la nappe phréatique, et profitez des avantages de la technologie de pompe à chaleur Buderus.

  • Toute source de chaleur a ses avantages et ses inconvénients. Le choix concernant l'utilisation de la terre ou de l'eau en tant que source d'énergie pour votre pompe à chaleur dépend de vos propres souhaits et possibilités : dans la terre, on trouve des températures relativement constante pendant toute l'année, une pompe à chaleur géothermique atteint pour cette raison des indices de performance élevés. Si vous souhaitez utiliser la terre comme source de chaleur pour votre pompe à chaleur, vous disposez – selon la nature du sol et les dimensions de votre terrain – de deux modes d'exploitation : les sondes géothermiques et les collecteurs de surface.

    Les sondes ne sollicitent que peu de place dans le jardin. Un forage ponctuel d'une profondeur de 50 à 100 m suffit pour exploiter l'énergie géothermique. Une pompe à chaleur fonctionne avec des circuits fermés. C'est pourquoi elle est d'une grande longévité et quasi sans entretien lorsqu'elle est associée à une sonde géothermique. Les sondes géothermiques atteignent une efficacité énergétique légèrement supérieure à celle d'un collecteur de surface ; cependant, le forage de la sonde implique un coût financier important. En outre, le forage requiert une autorisation administrative.

    Les collecteurs de surface sont adaptés pour les grands terrains. Ils sont un peu moins chers à l'achat, comparés aux sondes géothermiques, et également de grande longévité et sans entretien. La nappe phréatique a une température élevée relativement constante, même en hiver. C'est pourquoi une pompe à chaleur atteint des indices de performance élevés. Les pompes à chaleur sur nappe phréatique (eau-eau) sont également soumises à autorisation. Les coûts liés à la réalisation de puits d'extraction sont comparables aux coûts associés à un forage de sonde. De plus, il faut d'abord s'assurer, au moyen d'un forage test, que les valeurs limites exigées pour la qualité d'eau sont respectées.

  • Avez-vous l'intention de remplacer un chauffage mazout ou gaz par des sources d'énergie renouvelables ? Dans ce cas, vous avez le choix entre différentes options – tel que les pompes à chaleur par exemple. Cependant, comment fonctionne une pompe à chaleur respectueuse de l'environnement et quels sont les coûts à prévoir ?

    L'acquisition d'une pompe à chaleur est généralement rentable

    Dans la mesure où le bâtiment remplit les conditions requises, l'investissement est généralement rentable. Beaucoup ne se rendent pas compte que le fonctionnement des pompes à chaleur est le mode de chauffage le moins onéreux et le plus écologique. Bien que les coûts à l'achat soient plus élevés, cette forme de chauffage s'amortit en quelques années non seulement parce qu'elle nécessite peu d'entretien mais également en raison des économies de coûts liées aux combustibles fossiles.

    Différenciation entre les coûts d'investissement et les coûts d'exploitation

    Il est difficile de connaître avec précision les coûts à prévoir pour l'utilisation des pompes à chaleur. Il est avant tout déterminant de faire la différence entre les coûts liés à l'investissement et les coûts d'exploitation annuels.

    Les frais de montage sont directement liés au type de pompe à chaleur

    Les frais de montage d'une pompe à chaleur dépendent largement du type de pompe choisi. Alors que les pompes à chaleur air-eau sont plus chères à l'achat, le raccordement de la source de chaleur est simple et donc peu coûteux. De cette manière, vous pouvez bénéficier dans l'ensemble de frais de montage moins importants.

    Pour le montage d'une pompe à chaleur eau glycolée-eau, il faut d'abord demander une autorisation. Celle-ci entraîne des frais. Après obtention de cette autorisation, la source de chaleur doit être raccordée, ce qui entraîne d'autres frais. En fin de compte, tous ces facteurs de coûts font que le montage d'une pompe à chaleur eau glycolée-eau est environ deux fois plus cher que celui d'une pompe à chaleur air-eau.

  • Les coûts d'acquisition d'une pompe à chaleur sont relativement élevés. Cet investissement est-il rentable pour moi sur le long terme ?

    Lorsque vous prélevez votre chaleur et votre eau chaude par l'intermédiaire d'une pompe à chaleur, vous n'avez besoin ni d'une cheminée, ni d'une cuve de fioul, ni encore de raccordement gaz. Vous n'aurez pas à supporter des coûts liés aux combustibles ou à leur stockage. De plus, une pompe à chaleur Buderus fonctionne quasiment sans entretien. Lorsque la source de chaleur est exploitable, l'énergie est disponible en permanence et gratuitement. L'énergie électrique nécessaire est faible. La pompe à chaleur est simplement un peu plus chère à l'achat du fait de la nécessité de puiser dans la terre ou dans la nappe phréatique.

  • Pour l'acquisition d'une pompe à chaleur, une question s'impose : quels sont les coûts qu'elle entraîne réellement ? En fait, il n'existe pas de réponse globale. Dans un premier temps il est en tous cas déterminant de faire la différence entre les coûts liés à l'investissement et les coûts d'exploitation annuels. De plus, les prix peuvent varier selon la région et l'installateur.

  • Vous souhaitez remplacer votre chauffage mazout ou gaz par des sources d'énergie renouvelables ? Dans ce cas, une pompe à chaleur pourrait être la bonne solution. Il s'agit en effet d'une alternative particulièrement appréciée par rapport aux modèles de chauffage plus traditionnels, très attractive surtout d'un point de vue écologique. Mais combien d'électricité consomment les pompes à chaleur chaque année et faut-il en tenir compte pour faire le bon choix ?

    La consommation d'électricité des pompes à chaleur dépend de la source d'énergie

    Les pompes à chaleur utilisent l'énergie thermique disponible dans l'air, l'eau ou le sol. Les pompes à chaleur actuelles mettent à disposition jusqu'à 80 % de l'énergie environnementale gratuite et nécessitent pour cela environ 20 % d'électricité comme énergie d'entraînement.

    En ce qui concerne la source d'énergie prélevée et les conditions locales, les pompes à chaleur diffèrent en termes de consommation d'électricité et de coûts encourus. En général, les pompes à chaleur géothermiques et les pompes à chaleur eau consomment moins de courant que les pompes à chaleur air, en particulier lorsque les températures extérieures sont basses et augmentent la consommation d'électricité.

    Si vous êtes intéressés par la nouvelle acquisition de pompes à chaleur, tenez également compte de la consommation d'électricité en plus du prix d'achat.

  • Après avoir opté pour le type de pompe à chaleur, il vous faut choisir un fabricant approprié. La qualité et l'expérience doivent avoir la priorité.

    Attention : une bonne installation ne doit pas obligatoirement être la plus chère. Un bon service après-vente représente également un facteur déterminant. Les prestations doivent être parfaites, du conseil complet jusqu'à la conception détaillée du projet. Le choix du "bon" fabricant n'est toutefois pas l'essentiel : une installation professionnelle réalisée par un spécialiste est tout aussi déterminante.

    Comme la plupart des installateurs travaillent avec des marques éprouvées depuis longtemps, ils peuvent vous fournir les renseignements nécessaires. En tant que spécialiste du chauffage, Buderus propose les pompes à chaleur les plus courantes et garantit un savoir-faire complet. Les clients bénéficient de nombreuses années d'expérience.

  • Désormais, les pompes à chaleur sont devenues des systèmes de chauffage très appréciés. Chez nous, plus de 90 % des nouvelles maisons individuelles sont équipées d'une pompe à chaleur.

    Mais qu'est-ce qui se cache vraiment derrière le fonctionnement des pompes à chaleur ? Et où prélèvent-elles l'énergie nécessaire ?

    Comment fonctionne le principe d'une pompe à chaleur ?

    Alors qu'un réfrigérateur prélève la chaleur dans l'espace intérieur puis la restitue à l'environnement, le principe des pompes à chaleur fonctionne exactement à l'inverse. En effet, une pompe à chaleur puise la chaleur dans l'environnement et transfère cette énergie au système de chauffage à des températures élevées. Dans ce cas, la chaleur environnante réchauffe d'abord le fluide frigorigène liquide jusqu'à évaporation. A l'aide d'un compresseur à entraînement électrique, ce fluide gazeux se condense, c'est-à-dire que sa pression et par conséquent sa température augmentent. Un échangeur thermique permet alors de restituer la chaleur au système de chauffage du bâtiment. Après le prélèvement d'énergie, le fluide frigorigène se refroidit à nouveau jusqu'à ce qu'il retrouve son état liquide. Suite à quoi, le circuit recommence.

    Ces sources thermiques sont utilisées par les pompes à chaleur

    Chaleur provenant de l'air

    La source thermique la plus utilisée pour les pompes à chaleur est l'air, facilement disponible dans l'environnement. Par contre, en raison des températures extérieures faibles en hiver, les performances des pompes à chaleur air diminuent pendant cette saison. Par conséquent, leur rendement est moins élevé par rapport aux autres types de pompes à chaleur.

    Chaleur provenant du sol

    Les sondes géothermiques ou capteurs géothermiques puisent la chaleur dans le sol et garantissent un niveau de température pratiquement constant. En raison des travaux nécessaires, ce type de pompe à chaleur n'entre en ligne de compte que pour les constructions neuves.

    Alors que les capteurs géothermiques nécessitent beaucoup de place (120 - 400 m²), les sondes géothermiques montées verticalement mais également en oblique dans le sol, en nécessitent moins. Pour les pompes à chaleur qui puisent leur énergie dans le sol, la qualité du sol et le taux d'humidité sur site sont déterminants.

    Chaleur provenant de l'eau

    L'eau souterraine convient très bien en tant que source thermique. De même que les eaux de surface des lacs, ruisseaux et rivières ainsi que les eaux usées, qui peuvent aussi être utilisées à cette fin.

    Les pompes à chaleur eau offrent toute l'année un niveau de température relativement constant. Cependant, il est nécessaire de rappeler que ce type de pompe à chaleur ne peut pas être installé n'importe où.

Confort

  • Chaleur (température)

    De façon générale, plus la température augmente, plus le bien-être a tendance à augmenter.

    Nature de la chaleur (part rayonnante)

    La chaleur rayonnante est ressentie comme particulièrement agréable par la plupart des personnes. Les radiateurs restituent leur chaleur à hauteur de 30 à 40 % par rayonnement. Le réchauffement de l'air et la formation de poussière sont nettement plus faibles qu'avec des convecteurs.

    Aération

    Un échange régulier de l'air ambiant est agréable. Les systèmes de ventilation de Buderus sont parfaitement adaptés à cette fin.

    Précision de la régulation

    « Le chauffage peut maintenir stable la température souhaitée grâce à une régulation réglée de manière optimale et parfaitement assortie au système.

    Synchronisation avec les habitudes de vie : chaleur maximale au réveil et aux temps de présence à la maison.

    Synchronisation avec la température extérieure : adaptation automatique aux conditions atmosphériques changeantes, sans intervention. »

  • Système à accumulation

    L'eau est immédiatement disponible et peut être prélevée simultanément sur plusieurs points de puisage. Les températures de l'eau chaude sanitaire sont quasiment constantes.

    Procédé continu

    Aucune réserve d'eau chaude sanitaire n'est disponible et immédiatement utilisable. L'eau doit d'abord être réchauffée.

    Système avec raccord bouclage – Système sans raccord bouclage

    Avec raccord bouclage : l'eau chaude est immédiatement disponible à l'ouverture du robinet. Celle-ci circule dans la conduite d'eau grâce à une pompe de bouclage.

    Sans raccord bouclage : à l'ouverture du robinet, l'eau tiède ou froide, contenue dans la conduite, doit d'abord s'écouler jusqu'à ce que l'eau chaude soit disponible.